drapeau

Angelo BERNARDI

drapeau
Informations du 2024-05-28 03:14

XIIIª Squadriglia Torpediniere

Informations personnelles

Grade flottille :
Franc-tireur
Expérience :
Légende de la marine
Prestige :
23110
Status :
Actif
Tonnage coulé :
fanion 1223373 t fanion 83897 t
fanion 899814 t fanion 205570 t
fanion 0 t

Historique du commandant

 

Mousse à l'âge de 13 ans, Angélo embarque pour un premier tour du monde sur une goélette. Il commence par briquer les ponts puis se hisse dans les mâtures. Son habileté et sa vivacité d'esprit le font remarquer de son capitaine. Instruit sur l'art de la navigation, il parvient à diriger son navire vers les côte chilienne après le passage d'une tempête et la disparition par dessus bord de l'officier navigateur. Il recueille ainsi une médaille pour sa bravoure et gagne le droit d'incorporer l'école des officiers de la nouvelle marine Italienne.

Sorti à une place honorable il choisit l'arme sous-marine. Officier junior il navigue notamment au large de la côte africaine. 3 ans plus tard il est promu officier en second chargé de l'armement de son bâtiment. A ce titre il participe à la destruction de 2 tankers au large de Tobrouk, gagnant une nouvelle médaille. Suite au décès de son commandant après le mitraillage de son bâtiment par un Mosquito, il prend la tête de son sous-marin, qu'il ramène sain et sauf sur ses atterrages.

Confronté à la problématique de la sécurité de ses côtes, la Régia Marina l'affecte à la tête de la canonnière fluviale Folgore. Il intègre ainsi la flotille I° MAS Marte, il prend le commandement d'une MAS 522 et débute ainsi une nouvelle carrière.Rapidement il obtient le commandement d'un torpilleur classe Ariete puis avec un peu d'expérience un destroyer classe Soldati. Poursuivant son ascension il prend le commandement d'un croiseur colonial classe Taranto. Cependant des incompréhensions tactiques se font jour avec sa hiérarchie et bien qu'il ait sacrifié son bâtiment pour alerter sa flotte de la présence d'une menace ennemie, il est coulé et remercié.

Il reprend sa carrière en franc tireur à bord d'une canonnière fluviale puis à bord d'un destroyer classe Sella où il s'astreint à étoffer la qualité de son équipage. Alors qu'il fait la "guerre de course" aux environs de Malte, il est contacté par la flotte "Flottiglia Volontari Germanico Superficie" unité qu'il intègre car la schéma tactique développé par son responsable et sa vision stratégique, conviennent pleinement à ses aspirations. C'est ainsi que quelques jours plus tard il se trouve au large d'Alexandrie où en appui de la flotte "1-Regala Romana A Flotei" il croise le fer avec des croiseurs et destroyers UK. Cette action combinée et intense permet l'élimination de nombreuses unités adverses.

A l'issue de ce combat d'envergure un retour sur Tobrouk permet à la flotte de se ravitailler. Angélo en profite pour changer de monture et repart au combat regonflé à bloc à bord d'un destroyer classe Soldati.

Il participe rapidement à un combat contre 2 DD et 2 croiseurs légers UK, il désempare un DD mais se le fait souffler par un "camarade". La flotte poursuit sa course sur les traces de 2 convois (UK & US), lui permettant de rayer des contrôles un marchand rapide UK.

Afin de peser plus sur le déroulement des combats, il prend le commandement de bâtiments divers et variés, avec lesquels il chasse avec succès les convois ennemis et leurs escortes, principalement au large d'Alexandrie et de Malte.

Suivant les vicissitudes des combats, parfois victorieux ou d'autres naufragé, il change régulièrement de monture au gré des retours au port ainsi que des zones de combat.

Après quelques mois passés en mer Noire, et quelques succès en poche, l'amirauté le rappelle à Tarente, afin qu'il prenne le commandement d'un submersible et commence une nouvelle carrière.