drapeau

Edouard LIOT

drapeau
Informations du 2024-05-28 03:14

US SUBMARINE FORCE

Informations personnelles

Grade flottille :
Eclaireur
Expérience :
Capitaine en service
Prestige :
7715
Status :
Actif
Tonnage coulé :
fanion 406729 t fanion 14500 t
fanion 0 t fanion 0 t

Historique du commandant

 

Des quais de Boston, Edouard rêve. Il se souvient des histoires de son grand père Terre-neuva normand qui est tombé amoureux à Saint Pierre d'une fille de la nouvelle France. Lors de la déclaration de guerre, il est mobilisé pour rejoindre la France. Mais l'armistice de Pétain le contraint à rester sur place et faire de la contrebande. Aujourd'hui il est engagé dans la flotte américaine et espère bien Couler le plus possible de fer teuton. Il a hâte de découvrir le village de ses ancêtres dans une France libérée.

Après quelques belles réussites en Méditerranée, une fortune de mer me fait revenir sur Dublin, entre deux pinte je décide de remobiliser mon équipage pour plus gros. Une croisière atlantique est décidée pour se refaire la mer et taper du convoi.

Si tout se passe bien, je pourrai à mon retour faire monter le niveau de mes gars et pourquoi pas l'équiper d'avion de reconnaissance.

A suivre 

Ah si j'ai postulé pour la mothball à nouveau, mais pas de réponse ..moins de captains actifs ici on dirait.

Aujourd'hui, j'ai passé le cap des 100 000 tonnes gamees coulées. 

Ration de tafia générale.

Coordonnees convois ATL nord: 46 nord, 14,5 ouest.

 

Back to Ireland. Belle campagne. Je vais tâcher de renforcer l équipage et rejoindre ma flottille.

 

Escale en Ecosse pour me rapprocher de ma flottille, hâte de travailler avec eux.

 

Croisière en Norvège avec mon escadre …moi et deux subs à suivre… c'est drôle d'être proche et ne pas se voir.

J'ai entraîné mon pilote pour un premier vol. Ras, tt s'est bien passé.

J'aperçois ma base fétiche de Soyouz nerouchimi.. des très bons souvenirs..

 

Je suis missionné pour repartir vérifier ma ligne de convois ATL nord.

Je pars en avance pour faire venir la flottille. Un peu de route jusqu'à Scapa puis Dublin…puis le reste…

Arrivée sur zone, beaucoup de Poissons rouges..est ouest..

Je casse des coques…La flottille sera là ds deux jours.

Tout se passe comme prévu, nous sommes réunis sur l'axe est/ouest..nous travaillons bien.

Bon, le chef de flottille s'impatiente, on remonte fissa vers Dub'je vais sans doute changer de bécane .

 

Pas le temps de boire des bières Rousses…il faut changer de bahut , renforcer l'équipage. Ça sera un croiseur lourd.

Et ça bastonne là haut.

 

Zut arrivé après la bataille..

Pas grave retour en groupe à Scapa.

Je vais chercher à renforcer mon staff de pilotes.

 

Plouf dsl eau , les nerfs…à 1h du matin en plein repos ds la banette…

Retour à Dublin. Équipage décimé.. changement de modèle de navire, croiseur léger omaha. J'y retourne.

De Scapa, je me rapproche du front ..mais j'accumule les pannes .. c'est dur d'avoir perdu autant de valeureux officiers mon mecano débute , j'ai trop de bleus.   Je le sens mal… j'ai presque envie d'aller me refaire en Atlantique..

Bon mouvement a/r Bergen vers Scapa..on va vers une bataille…je suis les ordres.

 

Deuxième naufrage…6 heures de veille ratée et plouf 

J'ai le moral ds les chaussettes. Il faut remonter la montagne ..tt à refaire.

Je vais répartir seul couler du convoi ds l zt centre…

Jolie campagne d'avril, beaucoup de poisson rouge à croix gamée…

C'était trop calme, je venais de découvrir la base secrète de Povocao, un oasis brésilien dans l'Atlantique équatorial et voilà t'y pas que lors des entraînements de mes pilotes , je tombe sur une flottille Italienne en goguette, la Borghese… Torpillé lâchement par Amalia Di gramonte…j'essaye de fuir cap nord est .mais il en vient de ts côtés…j'ai bien peur de ne pas atteindre la nuit prochaine.. En tt cas, le destroyer qui me colle au train, il n'aura pas intérêt à rater son torpillage..parce que 'il pourrait goûter mes 220

Depuis que j'ai rearme je navigue sur une mer sans âme, sans équipage, sans humains.

Je fais route plein ouest vers les Amériques.

Long IS the way..

Je décide comme une évidence de revoir Saint Pierre.