drapeau

Gaston Carcharias

drapeau
Informations du 2024-05-28 03:14

Flottille de l Arctique

Informations personnelles

Grade flottille :
Chef de flottille
Expérience :
Légende de la marine
Prestige :
20051
Status :
Actif
Tonnage coulé :
fanion 436378 t fanion 302630 t
fanion 0 t fanion 227872 t

Historique du commandant

médaille spéciale Sept ans Das-boot  

Au tout début de la Guerre, il y a de cela bien longtemps? (avr. 2011)



La défaite, la déroute... suivie par l'infamie de la capitulation.

Mais pouvait-on en vouloir à ceux qui restaient ? Non, bien évidemment que non.

Mais à moi et à d'autres, il appartenait de rejoindre les forces libres, de continuer à lutter contres les forces de l'Axe, les forces du Mal aurait dit le curé de mon village.

Alors voilà, j'ai rejoins l'Angleterre et de pêcheur de thon, je suis passé capitaine d'un petit vaisseau armé.

Vive la France !



Et ainsi commença quelques mois après la carrière de Gaston Carcharias au sein de « l'escadre Alpha ».

Les années passèrent et suite à de graves incompréhensions avec l'Etat-major, l'Alpha fut dissoute. Les russes offrirent aux capitaines de l'Alpha d'armer une flotte baptisée « Gascogne » battant pavillon russe (Jan 2015).

La majorité des capitaines rejoint cette formation, mais Gaston ne voulait pas s'éloigner de son pays et préféra demander asile aux écossais.



Il se raconte qu?un capitaine russe du nom de Vaast Belayakulitch devint un peu l'alter ego de Gaston au sein de la flotte « Gascogne » ; enfin, c'est ce qui se raconte.



Le temps s?écoula et Gaston avait repris des activités de pêche au large des côtes écossaises, navigant sur un tout petit chalutier nommé Diomedea. Il se disait aussi qu'il participait à certaines actions sur le territoire français? mais qui sait ?

Puis l'annonce de l'arrivée de capitaines russes ayant rejoint les rangs anglais à Scapa Flow arriva aux oreilles de Gaston (Mai 2018).

Mais décidément Gaston ne supporta pas le thé bien longtemps. Et peu d'années plus tard (au printemps 2021) il rejoignit avec nombre de ses camarades de la H la célèbre flotte de l'Arctique.

*****************************************************************

L'aube s'approchait, la mer était douce. Les vagues caressaient l'étrave du chalutier.

Bercée par le roulis, une mouette perchée sur le bastingage du Diomedea se lissait les plumes.



- Hiiaarrrrrr ! HI ! HI ! Hiiaarrrrrr ! La mouette manifesta son mécontentement de ne pas voir remonter le chalut..



- BLAM ! L'aube se nimba d'un magnifique nuage rose et cotonneux... La mouette s'éparpillait en atomes de plumes et de fines gouttelettes de chair et de sang...



- Bé, mon capitaine... why ? dit le matelot à Gaston.

- Putain ! Fallait pas qu'ils coulent la Mary ! C'est la deuxième guerre mondiale qu'ils veulent ? ILS VONT L'AVOIR ! dit Gaston en rengainant son WEBLEY Mk IV.



-Oui... Mais la mouette, mon capitaine ?

-C'est la guerre totale, matelot... Il faut nous montrer impitoyable. Puis depuis quelque temps je ne supporte plus les pigeons... Les perroquets me rendent nostalgiques par contre, faudra en prendre un avec nous.



-Mais c'était une mouette, mon capitaine ?

-T'es ornithorynque toi ? susurra Gaston

-Ornithologue, mon capitaine, on dit ornithologue ? répliqua le matelot avec une pointe de fierté...



Gaston marqua une pause et sourit :

-Ah bon ?... l'ornithorynque c'est pas une espèce d'ornithologue avec une énorme bec qui n'arrête pas de l'ouvrir ?

-... shiiiiit pensa le matelot en fixant avec horreur une plume de mouette qui flottait dans l'air.



Le temps se suspendit :

-Matelot tu es désormais vigie, vu tes capacités à repérer ce qui vole ! D'autres remarques matelot ? dit Gaston en jetant un regard noir et profond qui semblait venir d'un autre âge... d'une époque où il ne fallait pas discuter les ordres de Gaston Carcharias, à moins d'avoir envie de servir de repas aux requins.



- Ainsi, certains aimaient les chalutiers... pensa Gaston. Il allait leur en donnait du thon, un beau gros thon qui surgirait des profondeurs et les boufferait tout cru. Putain...

Gaston sut alors qu'à partir de ce premier avril, "- ironie du sort" pensa-t-il, tous ses amis l'appelleraient "Thonthon".



Putain ! THONTHON GASTON is born les gabiers !




Ça va faire mal.



Loin, loin de là, la mer Méditerranée pensa un moment qu'elle ferait mieux de se vider car elle sentit que l'horreur approchait.

Quand Gaston en aurait fini avec les allemands, elle eut la vision qu'on pourrait aller de Marseille à Alger à pied, en marchant sur les épaves...