drapeau

Hart Hillmaster

drapeau
Informations du 2024-06-13 03:14

TF 81 Southern Task Force

Informations personnelles

Grade flottille :
Ligne de Bataille
Expérience :
Légende de la marine
Prestige :
21739
Status :
inactif
Tonnage coulé :
fanion 518503 t fanion 212415 t
fanion 0 t fanion 0 t

Historique du commandant

 



13 mars 194X, port de La Corogne.

Depuis plusieurs semaines, le Capitaine Bergmeister était sombre et taciturne, au point que son équipage ne reconnaissait plus le flamboyant et audacieux commandant de l'Alessandro Volta.

Les dernières fois où son regard s'était enflammé remontaient à la volée de bois vert qu'il avait servi à l'officier radio, choqué des acerbes critiques envers le commandement de la Kriegsmarine qui émaillaient son rapport hebdomadaire... on était alors en mer de la Manche aux prises avec d'innombrables vaisseaux ennemis et la Nordseeflotte disparaissait pleine vapeur à l'horizon ouest.

Quelques semaines plus tard ce n'étaient plus des éclairs de rage et de colère que lançaient ses yeux, mais des signaux d'alarme ! A peine le fier croiseur à quai à Bordeaux, le capitaine avait bousculé son équipage pour remettre le navire en ordre de marche au plus vite, sans cesse il houspillait ses marins pour accélerer les processus de ravitaillement et réarmement, tous consignés à bord tant que nous ne serons pas prêts à reprendre mer avait-il hurlé du haut de la passerelle.

A six heures de l'accostage, la nuit précédente, il avait refusé d'accuser réception d'un message lui « demandant » de se rendre à Berlin pour retrouver sa famille dès qu'il aurait mis pied à terre. L'officier radio l'avait entendu maugréer « Kiel, ma famille est enterrée à Kiel... »

Toute la durée du remplissage des cuves à fuel, Bergmeister s'était tenu sur la passerelle, scrutant les quais avec une impatience et une anxiété visibles et, à peine la manœuvre terminée, il donnait l'ordre d'appareillage immédiat. 

L'officier navigateur lui fit instinctivement répéter « La Corogne Monsieur ? », fusillé du regard il s'exécuta sans un mot de plus. A destination, il obtint l'autorisation des autorités portuaires de débarquer quelques heures. Il s'engageait sur la passerelle quand son second se précipita haletant, une transcription radio à la main...

« Commandant … vous devriez lire avant de débarquer »

C'était une transcription prioritaire, à l'attention expresse du tenente di vascello Flavio Marchesi, son second, Le message était on ne peut plus clair, le tenente se voyait confier le commandement de l'Alessandro Volta et intimer l'ordre de mettre aux arrêts le capitano Horst Bergmeister sans délais puis de mettre le cap sur Bordeaux afin d'y remettre ce dernier aux autorités allemandes.

Les deux hommes se regardèrent longuement sans mot dire, puis l'italien salua l'allemand.
« - J'ai répondu que vous étiez à terre et que les ordres seraient exécutés dès que vous remettriez un pied sur le pont de … mon navire.. Capitaine ! 
Félicitations Flavio, vous avez là un fort beau navire et un bel équipage. Merci.
Forza Italia Capitano Bergmeister !»

Après une dernière poignée de main, Horst descendit la passerelle et disparut sur les quais.


27 mars 194X, via Serrano, Madrid.

Sa désertion définitivement actée après qu'il eût regardé l'Alessandro Volta quitter La Corogne, Bergmeister avait longuement réfléchi. Il n'avait aucune chance de passer longtemps inaperçu en Espagne et les accointances entre Franco et Hitler étaient trop fortes pour ne pas risquer de se voir livrer et de finir Prinz-Albrecht-Straße. Combien en avait-il revus de ces gens, parfois de ses voisins ou amis, que des agents de la gestapo avaient emmenés ? 
Il s'en voulait, il lui avait fallu attendre que les nazis s'en prennent à lui pour ouvrir les yeux, toutes ces heures de mer, ces combats acharnés pour défendre cette clique qui avait pris son pays et son peuple en otages. Non, décidément il n'avait plus le choix.
C'est la tête droite et le pas décidé qu'il se dirigeait vers les grilles de l'Ambassade américaine et un avenir plus qu'incertain.



Le « débriefing » avait duré des semaines et des semaines.

Le transfuge avait essayé de répondre le plus précisément et le plus exhaustivement à toutes les questions qui lui avaient été posées … et même à certaines qui ne l'avaient pas été. Ces semaines avaient été longues et éprouvantes, mais il se réconfortait en imaginant ce qu'il aurait subi si cet interrogatoire … pardon débriefing... avait eu lieu à Berlin.

Après que les renseignements américains aient pu vérifier et recouper la cohérence et la pertinence de ses informations, après qu'il eût satisfait de nombreuses fois au test du détecteur de mensonge, après que différents experts psychiatres ou autres, après enfin qu'il ait exprimé le souhait de rester définitivement aux Etats-Unis, un fonctionnaire en costume classique lui presenta le « deal ».

Un nouveau nom, le commandement d'une coquille de noix chez les gardes côtes, un équipage à forte composante italoaméricaine... et si tout allait bien, la nationalité à la fin de la guerre. Il avait signé...

xxxxxx

Ce radieux matin en quittant son navire vers la capitainerie à la suite de ces deux officiers rigides et taciturnes, il tremblait que cette énième bagarre dans un bar la veille au soir puisse remettre en cause le deal.

Après un savon en bonne et due forme, au moment où il pensait l'orage passé, le fonctionnaire dealmaker fit irruption dans la salle de réunion et, le regardant à peine, lui tendit une enveloppe accompagnée d'un sec 
"Les autres termes restent inchangés, capitaine Hillmaster."
Il eut du mal à contenir sa joie quand il lut enfin son nouvel ordre de mission : la NIAF sous les ordres d'un certain Guth...


Tableau de chasse

Le 03/10/2017 : Nous avons coulé liuzzi (Classe Liuzzi), capitaine Filipo Tito, XIIIª Squadriglia Torpediniere.
Le 09/10/2017 : Nous avons coulé U 1401 Idunn (Type A), capitaine Bruno Lehmann-Willenbrock, X. Unterseebootsflotte Die Gespensterlegion.
Le 21/03/2018 : Nous avons coulé Ferrara (Croiseur lourd classe Trento), capitaine Ernst Kettner, chef de flottille de la Flottiglia Volontari Germanico Superficie.
Le 10/06/2018 : Nous avons coulé -EDELWEISS- (Croiseur léger classe Königsberg), capitaine Tom Frithmann, Die Gruppe von Angriff der Drachen.
Le 24/11/2018 : Nous avons coulé Gelato (Grand pétrolier-ravitailleur), capitaine Claudio Regazonni, Va Divisione BORGHESE.
Le 08/12/2018 : Nous avons coulé Coulerati-0 (M.S.), capitaine Aldobrando Maccieno, Flottiglia di Aquile.
Le 17/12/2018 : Nous avons coulé Giuseppe Garibaldi (Croiseur classe Abruzzi), capitaine Sergio Iagnacci, Flottiglia di Aquile.
Le 06/09/2019 : Nous avons coulé S-2 (Vorpostenboot), capitaine Andreas Olsen, sans flottille.
Le 26/09/2019 : Nous avons coulé KMS Admiral von Koester. (Cuirassé classe Bismarck), capitaine Hans Fuller, commandant en second de la 6. flottille der schwarzen Meer Unterstützung kampfgruppe.
Le 14/10/2019 : Nous avons coulé S-227 (S-Boot), capitaine Clauss Messner, sans flottille.
Le 07/12/2019 : Nous avons coulé Rimochiatore (Dragueur de mines classe RD), capitaine Antonio Loredan de Santa Marina, Flottiglia di Aquile.
Le 03/12/2020 : Nous avons coulé Drachen III (Pétrolier classe Altmark), capitaine Friedrich von Klaus, Die Klauen der Drachen.
Le 13/12/2020 : Nous avons coulé S 16 Wilde Katze II (S-Boot), capitaine Hans Joachim, 6. flottille der schwarzen Meer Unterstützung kampfgruppe.

Le 06/11/2023 : Nous avons coulé Antonio Abetti (Classe Marconi), capitaine Angelo Bernardi, XIIIª Squadriglia Torpediniere.

Le 13/11/2023 : Nous avons coulé Culerati-8 (Croiseur classe Bolzano), capitaine Aldobrando Maccieno, commandant en second de la Flottiglia Volontari Germanico Superficie.